Traitement et recyclage des déchets organiques alimentaires

Traitement et recyclage des déchets organiques alimentaires

Le traitement des déchets organiques d’origine alimentaire, trois niveaux de risques sanitaires

La règlementation actuelle prévoit un cadre précis quant au traitement et au recyclage des déchets organiques alimentaires. Ils sont également appelés DTC (déchets de cuisine et de table).

Les DTC relèvent de la loi européenne pour les « sous produits animaux », même si les DTC ne sont pas tous d’origine animale. En effet, dès qu’un produit tel que du pain, des légumes ou des fruits, entre dans la préparation des repas, ils sont considérés par la législation comme des « sous produits animaux », les SPAn. Cette protection a été mise en place, suite aux nombreuses épidémies survenues ces dernières décennies, provoquées par des SPAn utilisés dans l’alimentation du bétail.

Pour faire simple, il faut donc considérer comme des SPAn (sous produits animaux), tous les déchets organiques alimentaires, qu’ils soient d’origine animale ou végétale.

Toutefois, la réglementation distingue 3 catégories de SPAn, classées selon leur dangerosité liée aux risques sanitaires. A chaque catégorie correspond une disposition réglementaire spécifique quand au traitement, au recyclage et à la traçabilité.

Les SPAn C3 représentent les déchets organiques alimentaires les plus courants produits par les restaurants, hôtels, hôpitaux, cantines, etc… Il s’agit de biodéchets sans risque sanitaire élevé (les restes des repas, le pain, les coquilles d’œuf, les épluchures…). Pour cette catégorie de biodéchets non dangereux, le tri et un traitement de valorisation sont obligatoires à partir d’une certaine quantité.

Les SPAN C2 regroupent les déjections d’élevage animal incluant le fumier ainsi que les DCT en décomposition. Pour cette catégorie, le traitement de valorisation des déchets organiques est prévu par la loi, mais avec des contraintes beaucoup plus strictes que pour les biodéchets non dangereux.

Les SPAn C1 est la catégorie de résidus considérés par la réglementation comme étant les plus dangereux. Leur recyclage est totalement interdit. La seule issue étant l’incinération ou l’enfouissement. En effet, cette catégorie est composée de cadavres d’animaux : chiens, ruminants, porcs, volaille, ainsi que les déchets alimentaires issus des transports internationaux.

Par conséquent, le risque de contamination de vos biodéchets de catégorie C3 n’est pas à prendre à la légère, car si vos résidus commencent à se décomposer dans votre local de stockage, ceux-ci deviennent des SPAn C2 et vous obligent à respecter des règles de traitement et de recyclage encore plus strictes.

Vos obligations en matière de traitement et de recyclage des déchets organiques alimentaires

Le traitement et le recyclage des déchets alimentaires doivent répondre à l’obligation de valorisation prévue par la loi dite Grenelle II de l’environnement, mise en application depuis le 1er janvier 2012.

Pour être en conformité avec la réglementation, les établissements qui produisent plus de 10 tonnes de biodéchets alimentaires par an, ont une obligation de traitement et de recyclage de leur biodéchets, par le tri et la valorisation. Ce volume correspond par exemple à une cantine ou un restaurant qui sert plus de 150 repas par jour.

L’obligation de tri et de valorisation concerne les SPAn C3, qui sont la catégorie la plus courante des déchets organiques alimentaires.

En cas de manquement à cette obligation de traitement et de recyclage des déchets organiques alimentaires, le producteur de ces biodéchets risque une sanction pénale allant jusqu’à deux ans d’emprisonnement et une amende de 75.000 euros.

Le recyclage des déchets alimentaires relève de la seule responsabilité du producteur (restaurant, cantine, hôpital…), qui doit faire appel à des prestataires spécialisés pour la collecte et le traitement de ces déchets organiques.

Les procédés autorisés pour le traitement et le recyclage des déchets organiques alimentaires

Le traitement et le recyclage des déchets organiques alimentaires est encadré par la loi. Le traitement de valorisation ne peut être réalisé que par des installations spécialisées agréées SPAn C3 (agrément sanitaire délivré par la DDCSPP).

Pour le traitement et le recyclage de ses déchets organiques, le restaurateur doit donc faire appel à ces prestataires agréés. Toutefois, il a le choix entre 2 filières de valorisation autorisées par la loi, à savoir, le compostage ou la méthanisation (biogaz). Dans ces 2 types de traitement, les biodéchets subissent un recyclage et sont transformés en un produit consommable qui s’inscrit dans une « économie circulaire ».

Réduisez vos déchets alimentaires pour réduire vos coûts de collecte

• Notre solution de traitement et de recyclage de vos déchets organiques alimentaires.

Le recyclage de vos déchets alimentaires dans les unités de valorisation agréées nécessite des collectes régulières et des surfaces de stockage pour conserver vos biodéchets entre chaque collecte. Or, vos déchets organiques sont composés principalement d’eau, jusqu’à 90 %. Stocker et transporter ces biodéchets, avec une telle quantité d’eau entraîne des dépenses importantes et totalement inutiles.

La solution ECO-GREEN réduit vos déchets organiques alimentaires jusqu’à 90 % de leur poids en séparant l’eau de la matière solide. Notre déshydrateur thermique est la solution la plus économique et la mieux adaptée au traitement et au recyclage de vos déchets organiques alimentaires.

Rapide à installer et simple à utiliser, notre matériel innovant transforme vos déchets organiques en une poudre sèche et inodore qui ne représente plus que 10 % du volume traité. Cette transformation a pour but de faciliter le traitement et le recyclage de vos déchets alimentaires.

Sans micro-organismes, la poudre ainsi obtenue peut être stockée dans un espace réduit pour être collectée une seule fois toutes les 4 à 6 semaines, vers les unités de recyclage (transformation en biogaz ou en compost). Avec la déshydratation thermique, vous réaliserez d’importantes économies de collecte et de stockage, sans parler des taxes liées aux ordures qui seront recalculées à la baisse, voir supprimées dans certains cas.

La solution ECO-GREEN vous permet d’être en conformité avec vos obligations en matière recyclage des déchets organiques.

Ce traitement totalement hygiénique vous permet également d’éviter les mauvaises odeurs liées à l’entreposage de vos ordures et le développement de germes pathogènes ainsi que la prolifération de nuisibles (rats, souris, cafards…).

• Participez positivement à l’économie circulaire.

Notre équipement permet de rendre plus facile le processus de traitement et de recyclage de vos déchets organiques, tout en permettant d’importantes économies.

Réduire le nombre de collectes, c’est éviter des dépenses de transport inutiles, mais c’est également un geste pour la planète. Moins d’émissions de gaz à effet de serre pour réduire l’emprunte carbone de votre entreprise sur l’environnement.

Avec la solution ECO-GREEN, vous optez pour une démarche éco-responsable en participant à l’émergence d’une économie verte. Le recyclage de vos déchets alimentaires en engrais fertilisant pour les terres agricoles ou en source d’énergie favorise le retour à la terre en développant une « économie circulaire ».

En plus des économies réalisées avec ECO-GREEN, votre entreprise capitalisera sur son action environnementale éco-citoyenne pour en faire un atout auprès de vos collaborateurs et vos partenaires.