Recyclage et valorisation des déchets

Icône - Recyclage et valorisation des déchets

Les enjeux du recyclage et de la valorisation des déchets

Le recyclage et la valorisation des déchets désignent l’ensemble des procédés de traitement des déchets et leur transformation afin de les réintroduire dans un circuit de fabrication d’un nouveau produit prêt à la consommation (compost ou biogaz). Le recyclage et la valorisation des déchets ont pour but de diminuer sensiblement le volume des biodéchets et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le recyclage permet également la préservation des ressources naturelles.

Chaque année, l’ensemble des supermarchés et des commerces alimentaires en France gaspillent près de 750.000 tonnes de nourriture jetée dans les ordures. Un ménage Français produit environ 350 kilos de déchets par an, dont 70 kilos d’origine organique jetés en vrac dans nos poubelles, ce qui représente un total de près de 2 millions de tonnes de résidus alimentaires d’origine ménagère. Quand aux professionnels de la restauration, qu’il s’agisse de restauration commerciale (restaurants, cafétérias, hôtels…) ou de restauration collective (cantines, restaurants d’entreprises, hôpitaux…), ceux-ci produisent également une grande partie de nos biodéchets avec plus de 1 million de tonnes par an.

Cette énorme quantité de restes alimentaires peut être valorisée et transformée en compost pour fertiliser les terres agricoles ou en biogaz pouvant servir à produire de l’électricité.

Le recyclage et la valorisation des déchets en France permettent d’éviter l’émission de près de 2 millions de tonnes de gaz carbonique par an. En 2012, le recyclage et la valorisation des déchets sur le territoire français a généré plus de 44 millions de tonnes de matières premières recyclées (toutes catégories confondues).

Lorsque les biodéchets ne sont pas triés et valorisés, ils finissent par être éliminés par des méthodes de traitement néfastes à l’environnement et à notre santé. Face à cette accumulation de déchets, leur recyclage et leur valorisation est un impératif qui nous concerne tous.

La règlementation liée au recyclage et à la valorisation des déchets

• Recyclage et valorisation des déchets pour les professionnels 

La loi « Grenelle 2 » de l’environnement prévoit un certain nombre de mesures qui visent à promouvoir « l’économie circulaire » et le retour à la terre des résidus alimentaires. Depuis le 1er janvier 2012, les professionnels qui produisent des biodéchets doivent respecter une obligation de tri et de valorisation.

Aujourd’hui, la plupart des entreprises de restauration commerciale ou collective, mais également la distribution alimentaire, sont concernés par cette réglementation. En effet, à partir de 10 tonnes de biodéchets par an, soit l’équivalent d’environ 150 repas par jour, les entreprises sont responsables de la gestion de leurs biodéchets.

En cas de non conformité à la loi, le professionnel risque une peine d’emprisonnement de deux ans et une amende de 75.000 euros.

Les déchets alimentaires doivent donc être triés à la source pour permettre leur recyclage et leur valorisation en compost ou en biogaz (méthanisation) par des prestataires spécialisés. Les entreprises sont toutefois libres de choisir le procédé qui leur convient quand à la gestion de leurs déchets, leur recyclage et leur valorisation, à condition d’être en conformité avec la réglementation.

• Recyclage des déchets : bientôt tous concernés

La loi « Grenelle 2 » est une loi qui se généralise progressivement à toute la population. Lors de sa mise en application en 2012, seuls les gros producteurs de biodéchets étaient concernés par ces obligations. En 2015, elle s’appliquait aux établissements produisant plus de 20 tonnes de biodéchets par an. Mais depuis 2016, elle s’applique aussi aux plus petits établissements qui produisent plus de 10 tonnes de biodéchets par an. Ce seuil correspond environ à un restaurant ou une cantine qui sert plus de 150 repas par jour.

Cette loi a pour vocation de s’étendre à tous les producteurs de biodéchets, quelle quoi soit leur taille, mais également aux particuliers qui à partir de 2025 devront eux aussi trier leurs biodéchets à la source, afin de permettre leur valorisation.

Stratégie d’entreprise et économie circulaire

Le recyclage et la valorisation des déchets permettent d’inscrire votre entreprise dans une démarche environnementale favorisant l’économie circulaire. Réduire le volume de vos déchets, recycler, valoriser, éviter le gaspillage alimentaire, gérer le coût des ses matières premières, sont autant de gestes qui auront un impact positif pour l’environnement, mais également pour l’image de votre entreprise.

L’obligation du recyclage et de la valorisation des déchets peut se transformer en opportunité et faire émerger un nouveau modèle économique pour votre structure. Cette démarche éco-citoyenne qui s’inscrit dans l’air du temps vous permet de donner l’exemple, tout en étant en conformité avec la législation.

Instaurer une communication interne environnementale dans votre entreprise est le meilleur moyen de sensibiliser vos collaborateurs quand au gaspillage des matières premières et la protection de l’environnement. Le recyclage et la valorisation de ses déchets vous permet d’être au cœur du développement durable.

Recyclage et valorisation des déchets, une opportunité nouvelle

En France, le chiffre d’affaire généré par la collecte, le recyclage et la valorisation des déchets s’élevait à plus de 10 milliards d’euros en 2014. Ce nouveau modèle économique en constante évolution est à l’origine de la création de nouvelles opportunités d’emplois tels « les métiers verts », qui se multiplient partout en France. En 2017, ces métiers verts représentaient 143.000 personnes sur le territoire français.

Ces nouveaux secteurs d’activité, dont le développement est exponentiel, représente un véritable tremplin vers une société éco-responsable.

Le recyclage et la valorisation des déchets offrent aux entreprises des opportunités nouvelles leur permettant une meilleure gestion de leurs déchets tout en réalisant des économies liées à la réduction du gaspillage de matières premières. Autant d’avantages qui font du recyclage et la valorisation des déchets un point d’encrage vers une économie durable et bénéfique à tous.