LA DÉSHYDRATATION THERMIQUE

Principe déshydratation thermique

La déshydratation thermique des biodéchets consiste à retirer mécaniquement l’eau qu’ils contiennent et à obtenir une matière sèche et inodore valorisable comme engrais.

Cette technologie permet de réduire le volume des déchets de 70 à 90% et d’éviter l’impact économique et environnemental du transport inutile de l’eau contenue dans les restes organiques.

Ses points forts:

  • sans micro-organisme,
  • un système autonome
  • un système breveté
  • une opérabilité simple et intelligente
  • un faible coût d’entretien

 

Le principe de fonctionnement

Notre déshydrateur de déchets alimentaires transforment les déchets organiques sans l’aide des micro-organismes utilisés dans les processus de compostage.

Ce procédé mécanique permet de les valoriser en une matière sèche ayant les mêmes propriétés qu’un compost de composition similaire, mais 30 fois plus riche.

Le procédé utilise la combinaison de la chaleur et du brassage mécanique dans une enceinte entièrement confinée.

C’est un procédé «propre» spécialement conçu pour intégrer des lieux dont les normes hygiéniques sont strictes.
Il n’y a aucun contact entre les déchets et l’extérieur que ce soit par l’air ou par l’eau extraite, celle-ci étant obtenue par recondensation après évaporation.

 

Le schéma opérationnel

Schéma déshydratation thermique

Les déchets alimentaires sont chargés dans la machine.
Au cours du traitement, l’eau s’évapore par chauffage indirect et la matière sèche est réduite par malaxage.

70 à 90% du chargement est récupéré sous forme d’eau par condensation et filtration, tandis que la matière sèche, rendue homogène, est déchargée automatiquement.

Le temps du cycle de traitement varie en fonction de la quantité de déchets et de leur taux d’humidité, de 6 à 20h.